Aperçus, Esport, Jeux video, News

Faeria

faeria

Faeria est un jeu de carte free-to-play lancé par le studio Abrakam et sorti publiquement en mars 2017. Dans une ambiance un tantinet féérique parmi les yack fluffy, les grenouilles ninja ou encore les bédouins des sables vous aurez le choix parmi 5 classes de cartes : neutre, bleu (lac), rouge (montagne), jaune (désert) et vert (forêt). Mais tout comme dans Magic The Gathering vous avez la possibilité de mélanger (ou non) plusieurs couleurs dans un seul deck, à vous ensuite de gérer la génération des terrains appropriés à l’utilisation de chacune de vos cartes.

Pour jour une carte vous devez ici remplir deux conditions :

  • payer son coup de Faeria, la ressource principale. Vous en gagnez 3 au début de chacun de vos tour et vos créatures (ou autres effets) peuvent vous rapporter de la Faeria supplémentaire sur le champs de bataille. La Faeria accumulée ne disparaît pas d’un tour à l’autre.
  • Avoir le nombre de terrain approprié (forêt, desert, montage ou lac) dont a besoin votre carte

Les terrains sont ici un peu plus important qu’une simple condition de pose. Votre but est de faire tomber à zéro les points de vie du joueur adverse. Classique. Cependant vous devez amener vos créatures jusqu’à lui. En effet les deux adversaires sont séparés par un plateau de jeu découpé en hexagones. Chaque hexagone est un terrain potentiel qui pourra être revendiqué par vous ou votre adversaire. Ce plateau de jeu sur lequel vous invoquez vos créatures apporte une seconde couche stratégique à la partie. Un bon placement de terrain de votre adversaire pourra vous précipiter dans la défaite. La création de terrains ne se fait pas via des cartes mais à l’aide d’un choix que vous devrez faire durant chacun de vos tours entre : créer un terrain spécifique, créer deux terrains neutres, piocher une seconde carte ou gagner 1 faeria supplémentaire. A vous de voir suivant les situations.

Plateau de jeu Faeria
Le plateau de jeu de Faeria sur lequel progressent les créatures invoquées.

Côté activités, le jeu propose des matchs classiques PvP, du classé, un mode pandore (draft d’un deck et augmentation des récompenses jusqu’à 3 défaites), des missions solos qui vous permettent de récolter un bon paquet d’expérience et de pièces d’or. Et comme cela semble être le système de récompenses incontournable actuellement on retrouve des quêtes quotidiennes et des coffres. La dernière mise à jour a également apporté des World Boss plutôt coriaces et quelques nouvelles cartes.

Faeria possède déjà une petite communauté active le net où vous pourrez trouver des descriptions de decks et différents guides concernant les bases du jeu, les stratégies avancés, le craft de cartes …

Après 62h de parties, sachant que les missions solo vous tiennent bien une vingtaine d’heures (voir beaucoup plus avec l’ajout de nouvelles missions), il m’est toujours agréable de faire quelques parties régulièrement pour effectuer les quêtes et acheter de nouvelles cartes. Pour les plus assidus le mode classé se réinitialise chaque mois, vous pourrez tenter de gripper le ladder depuis le palier 25 jusqu’au premier et pourquoi pas participer à la compétition mensuelle de Faeria qui regroupe 32 des meilleurs joueurs. Pour ma part j’attends surtout avec impatience une version mobile pour y jouer dans les transports !

Date de sortie : Mars 2017
Développeur : Abrakam
Site web : https://www.faeria.com/
Style : TCG
Durée de vie : Infinie

Faeria World Boss
Les World Boss vous poserons quelques difficultés !
0 Comments
Share

Shirokitsune

Reply your comment:

Your email address will not be published. Required fields are marked *